En 2023, la Colombie a enregistré son « premier déclin » de la population vénézuélienne depuis une décennie

Migration Colombie a rapporté mardi que la Colombie a connu le « premier déclin de la population » de Vénézuéliens depuis une décennie, entre 2022 et 2023, au cours de laquelle une réduction de 1,10% a été enregistrée, soit l’équivalent de 32 000 personnes.

Lors de la séance de la Commission accidentelle de suivi de la restauration des relations avec le Venezuela, tenue au Congrès, le directeur général de Migration Colombie, Fernando García, a déclaré que cette population avait augmenté de 2014 à 2022, mais que la réduction était « significative parce que c’est la première fois depuis 10 ans que le chiffre diminue d’une année sur l’autre.

Les chiffres de l’entité indiquent qu’en décembre 2022, un total de 2 896 748 migrants vénézuéliens se trouvaient sur le territoire colombien. En décembre 2023, 2 864 796 étaient enregistrés.

Selon le communiqué, le responsable a souligné que « ce déclin reflète les résultats de la politique de reprise des relations mise en œuvre entre la Colombie et le Venezuela, ainsi que d’autres phénomènes pertinents », tels que vague

Migration Colombie a souligné l’autorisation du passage des frontières et la régularisation d’un demi-million de Vénézuéliens dans le pays, « en leur offrant une sécurité juridique et un accès aux services de base », ainsi que l’augmentation de « l’entrée de la population migrante régularisée dans le pays ». , avec « 3,4 % de revenus supplémentaires en 2023, par rapport à l’année précédente, ce qui représente un total de 468 083 personnes originaires du Venezuela ».

La Colombie est le pays qui accueille le plus grand nombre de migrants vénézuéliens, partis en raison de la crise sociale, politique et économique que traverse leur pays.