Le gouvernement du Nicaragua montre un évêque emprisonné à la télévision officielle pour que l’on puisse voir ses « conditions de détention »

Pour la deuxième fois, le gouvernement de Daniel Ortega a montré à la télévision officielle Mgr Rolando Álvarez, qui purgeait et purgeait une peine de 26 ans de prison.

Selon les autorités, l’intention est de montrer que le religieux se trouve dans sa cellule en bonne santé.

En février de cette année, Mgr Álvarez a refusé de le faire, selon le président Daniel Ortega de l’époque.

« Comme le montrent la vidéo et les photographies, les conditions de confinement sont préférentielles et le régime des consultations médicales, des visites familiales et de la réception des colis est strictement respecté, contrairement à ce que tentent de nous faire croire les campagnes diffamatoires », a indiqué le ministère. de l’Intérieur a rapporté dans un communiqué.

Álvarez a été présenté un jour après avoir été récompensé par la Conférence espagnole des religieux avec le prix Charisme dans la catégorie Mission et Coopération internationale.

L’évêque Silvio Báez a profité de l’événement pour dénoncer la défense de l’évêque et a souligné qu’il est innocent du crime de trahison.

« La situation que vit Mgr Rolando est une icône de ce qui se passe dans notre pays, le régime brutal qui domine le Nicaragua depuis quelques années, comme une dictature féroce, a transformé la nation en une grande prison. Rolando est une icône de ce que vit toute la ville », a déclaré Báez.

Les militants des droits de l’homme ont souligné que l’état physique de l’évêque avait sensiblement changé depuis sa première présentation en mars de cette année.

Selon Haydee Castillo, défenseure des droits humains, « il semble visiblement dans une situation très détériorée, nous savons officieusement qu’il a des problèmes de santé, il est complètement pâle. « Il a perdu beaucoup de kilos. »