Au moins 30 personnes meurent à cause des pluies torrentielles qui frappent l'Amérique centrale

Les tempêtes et les fortes pluies qui ont frappé l'Amérique centrale depuis le week-end dernier ont fait au moins 30 morts et contraint des milliers de personnes à évacuer, tandis que des averses constantes inondent les rivières, détruisent des habitations, provoquent des glissements de terrain et isolent des communautés entières.

Au Salvador, six d'entre eux sont mineurs, tandis que 3 087 restent dans des refuges, a rapporté vendredi le directeur de la Protection civile.

« Les vies des gens doivent être sauvées. Les biens matériels arriveront en d'autres temps, nous chercherons une solution », a déclaré Amaya aux journalistes. Les autorités ont déclaré une alerte rouge et orange dans différentes régions du pays, s'attendant à davantage de pluie dans les heures à venir.

Au Guatemala, le bilan s'élève à 10 morts, près de 11 000 personnes ont été évacuées, quelque 380 restent dans des abris temporaires et 300 maisons auraient subi de graves dommages, ainsi que la destruction de quatre ponts.

Le Honduras voisin a signalé un décès et plus de 1 200 personnes évacuées (environ 300 au cours des dernières 24 heures). Les pluies ont isolé 180 communautés et détruit 22 maisons, ont ajouté les autorités.

Au Mexique, environ 80 personnes ont été évacuées jeudi d'un hôpital pour enfants dans l'État d'Oaxaca, dans le sud du pays, mais les pluies ont également marqué le début de la reconstruction tant attendue des barrages touchés par la sécheresse dans tout le pays, qui fonctionnent actuellement à environ un tiers de leur capacité. capacité.

Une vue du site où Luis Ernesto Godines Guzmán, Jennifer Yamileth Magaña Godines et Eduardo Vladimir Orantes Godines sont morts dans un glissement de terrain dû à de fortes pluies, à Tacuba, au Salvador, le 18 juin 2024.

Les pluies étaient dues à des creux de basse pression et à un creux de mousson qui apportait de l'air humide, selon les météorologues. Le système s'est renforcé grâce aux restes d'Alberto, la première tempête tropicale nommée de la saison des ouragans, qui a fait au moins quatre morts cette semaine dans le nord du pays.

Le Centre national des ouragans des États-Unis a prédit que de fortes pluies se poursuivraient jusqu'à vendredi dans le sud du Mexique et le nord de l'Amérique centrale, provoquant des orages et des averses jusqu'au Costa Rica et au Panama au cours du week-end.